• Le berry

    Fête des ânes

     

    Historique

    Des plaques, portant les inscriptions « gué aux ânes », « la mort aux ânes » ou « cimetière des ânes », encore accrochés aux façades des maisons bordant le canal du Berry, témoignent, tout comme Asnières, -nom fréquent de lieux-dits en Berry-, de l’importance des ânes dans la région depuis plusieurs siècles.

    A partir de 1870, de nombreux paysans berrichons, hier simples journaliers, accèdent à la propriété. En « Boischaut » particulièrement, pays bocager aux nombreuses petites exploitations, l’âne devient l’animal de trait par excellence. Pour le travail des champs et des vignes, le choix s’est orienté au cours des décennies vers une sélection d’animaux grands et forts, restant vifs, courageux et dociles.

    De plus, vers le milieu du XIXème siècle, les ânes, -qui n’étaient pas toujours grands et noirs-, ont remplacé les hommes pour la traction des péniches sur le canal du Berry ou en remontant vers Paris, sur le canal de Briare et ses dérivés.

    Au début du XXème siècle, nous voyons, au travers de nombreuses cartes postales anciennes, apparaître ces ânes grands et noirs, dans les travaux agricoles, l’attelage de carrioles, le halage des péniches. La population est encore si importante au milieu du siècle, que dans le film de Jacques TATI « Jour de fête » tourné en 1947 à Sainte Sévère sur Indre, les ânes Grand Noir du Berry sont présents dans de nombreuses scènes.

    A noter que vers 1900, Lignières était devenu le centre du maquignonnage de l’âne en Berry.

    L’âne Grand Noir du Berry serait ainsi issu d’une tradition paysanne, sélectionné essentiellement pour les besoins d’une agriculture locale.

    Reconnaissance

    Tout a commencé du côté de Lignières, situé au sud du Berry, aux confins du Boischaut Sud et de la Marche, dans le département du Cher, non loin de l’Indre, de l’Allier et de la Creuse ; cette zone géographique est considérée comme le berceau historique de la race.

    Vers la fin des années 80, Les Thiaulins de Lignières, groupe d’art et traditions paysannes du Berry, tente un recensement des derniers sujets et crée la foire aux ânes et aux mules.

    En 1991, un groupe d’éleveurs et de passionnés rédige le standard de l’Âne Noir du Berry sur la base de documents iconographiques, de collectages de tradition orale et de « spécimens » conservés chez certains éleveurs. En 1992, les Haras Nationaux reçoivent une petite délégation ligniéroise venue présenter son dossier afin que la race soit reconnue. Il leur est suggéré de constituer une structure adaptée à la gestion d’une race. Quelques mois plus tard, en mars 1993, naît l’A.F.A.G.N.B. (Association Française de l’Ane Grand Noir du Berry), dont le rôle sera d’assurer la sauvegarde de la race, et de promouvoir l’utilisation de l’Ane Grand Noir du Berry. Elle aura également pour vocation de développer et de contrôler son élevage en assurant la gestion du Stud-book élaboré conjointement avec les Haras Nationaux.

    Standard

    Le mâle mesure de 1,35m à 1,45m au garrot à 4 ans et la femelle, au même âge, de 1,30m à 1,40m. La robe est unie, de noir à bai brun foncé, sans bande cruciale, ni raie de mulet, sans zébrure aux membres. La queue est identique à la robe. Le ventre est gris blanc, incluant l’ars, l’aine et l’intérieur des cuisses.

    Chez l’adulte en pelage d’été, le poil est court, voire ras. La tête est rectiligne, les oreilles d’une bonne dimension (la moitié de la longueur faciale), bien ouverte et sans échancrure, le bout du nez gris blanc pouvant s’étendre jusqu’à mi-chanfrein, parfois cerné de roux. L’encolure est forte, le poitrail ouvert, le dos droit, l’arrière-main ronde. Les membres solides ont des aplombs affirmés. La silhouette forme un ensemble lié.

    Utilisation

    Si traditionnellement l’Ane Grand Noir du Berry était l’animal de trait des paysans, et servait aux labours, au travail de la vigne, aujourd’hui, les services qu’il peut rendre sont nombreux : accompagnement de randonneurs (l’âne portant les bagages), attelage pour les promenades dans les centres hippiques ou les asineries. Sa docilité et son calme font qu’il est aussi utilisé en équithérapie. Certains agriculteurs, férus de traction animale, le choisissent pour sa force, sa sobriété et sa rusticité. Quelques passionnés d’attelage plus sportifs l’utilisent pour des compétitions. Notons qu’en 2003 et 2004, l’âne Grand Noir du Berry fut sacré champion de France en attelage en paire.

    Sauvegarde

    En 2005, le stud-book compte près de 1000 ânes dont 32 baudets agréés à la monte. Néanmoins, malgré l’existence de trois familles, facilement identifiables, la commission du stud-book apporte une attention toute particulière aux croisements, afin d’éviter une dérive vers des problèmes de consanguinité.

    L’A.F.A.G.N.B. propose aux éleveurs de suivre scrupuleusement certaines règles afin de sauvegarder et de développer la race Ane Grand Noir du Berry.

    De plus, grâce à un programme de sélection et de testage, l’A.F.A.G.N.B. propose aux naisseurs de jeunes mâles un suivi d’élevage avec un accompagnement financier permettant ainsi de conserver les meilleurs jusqu’à l’âge de 3 ans. Ces animaux, élevés et éduqués par leur propriétaire, sont accueillis sur le Pôle du Cheval et de l’Ane pour y subir des tests cliniques (tests de fertilité, de sang avec un typage ADN…) Cette sélection permettra d’obtenir de meilleurs animaux, calmes et sportifs, répondant mieux aux besoins du marché actuel.

    L’association regroupe des éleveurs et de nombreux sympathisants de la France entière, avec une forte implantation en région Bretagne et il est important de noter que l’Ane Grand Noir du Berry s’exporte de plus en plus vers la Belgique, l’Allemagne, la Hollande et même l’Irlande….

    Promotion

    Depuis le printemps 2000, l’association, grâce au soutien du Conseil Général du Cher, bénéficie d’une structure de promotion, le Pôle du Cheval et de l’Ane reconnu par l’ensemble de la filière équine comme étant un site d’exception.

    L’association y organise, chaque année, à la mi-septembre, le concours national de la race, regroupant le fleuron de l’élevage français.

    Implanté en plein cœur du Boischaut, le Pôle du Cheval et de l’Ane, ouvert toute l’année, propose au public de découvrir ces animaux dans un cadre verdoyant.

    Pour tous renseignements :

    L’Association Française de l’Ane Grand Noir du Berry
    BP 10
    18160 LIGNIERES
    Tel./fax : 02.48.60.09.11


    Email : anenoirduberry@libertysurf.fr


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter